Une équipe de scientifiques et de médecins de « UC Davis Health » a identifié un lien cellulaire entre le diabète et l’une de ses principales complications: le rétrécissement des vaisseaux sanguins, qui augmente les risques de plusieurs problèmes de santé graves, notamment les maladies cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux.

Les auteurs espèrent que leurs travaux mèneront à des traitements du diabète, au-delà de la surveillance de la glycémie et de l’insulinothérapie, qui ciblent la source moléculaire de ses effets néfastes sur le système vasculaire.

protéine Kinase A(PKA) et la contraction des vaisseaux sanguins

La même équipe a précédemment découvert que l’hyperglycémie, symptôme caractéristique du diabète, active une enzyme appelée protéine kinase A (PKA), qui augmente l’activité des canaux calciques et contracte les vaisseaux sanguins.

« C’était une surprise, car la PKA est généralement associée à l’élargissement des vaisseaux sanguins et n’était pas vraiment sur notre radar », a déclaré l’auteur principal, Manuel Navedo, professeur de pharmacologie à « UC Davis Health ». « Nous voulions comprendre les processus moléculaires à l’origine de cette réaction opposée. »

Pour la nouvelle étude publiée dans « Journal of Clinical Investigation », l’équipe du laboratoire Navedo a mené une série d’expériences sur les effets d’un taux élevé de glucose sur les vaisseaux sanguins cérébraux et les cellules artérielles qui contrôlent le flux sanguin. Les tests ont été réalisés sur des souris et deux modèles murins de diabète génétiquement modifiés développés par « UC Davis » pour des études de santé cardiovasculaire.

la relation entre PKA et l’adénylate cyclase(AC)

Les chercheurs se sont concentrés sur la relation entre la PKA et l’adénylate cyclase (AC), une enzyme impliquée dans la production d’AMP cyclique (AMPc), un messager cellulaire jouant un rôle essentiel dans la fonction des cellules vasculaires. Leurs résultats ont montré qu’une activation en particulier de l’AcAMP et de la PKA par l’AC5, l’AC5, déclenche une augmentation de l’activité des canaux calciques et un rétrécissement des vaisseaux sanguins. Ils ont également constaté que l’AC5 était essentiel à la constriction des vaisseaux sanguins pendant le diabète.

L’équipe espère maintenant tester les effets de la réaction en chaîne AC5 dans des conditions de glucose élevé dans des cellules humaines. Cette étape pourrait confirmer qu’il s’agit d’un traitement cible pour réduire les complications vasculaires du diabète, notamment les maladies oculaires, rénales, cérébrales, gastro-intestinales et cardiovasculaires.

« Nous voyons chaque jour dans nos cliniques l’impact dévastateur du diabète sur la santé et la vie de nos patients », a déclaré le co-auteur, Nipavan Chiamvimonvat, professeur de médecine cardiovasculaire à l’Université de Californie, UC Davis. « Nos travaux mettent en évidence de manière beaucoup plus claire à quel point une glycémie élevée peut endommager le système vasculaire et nous donne une nouvelle cible pour bloquer ses effets. »

Source :

*Arsalan U. Syed et al, Adenylyl cyclase 5–generated cAMP controls cerebral vascular reactivity during diabetic hyperglycemia, Journal of Clinical Investigation (2019). DOI: 10.1172/JCI124705

*https://medicalxpress.com/journals/journal-of-clinical-investigation/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here